Lecture: Making Sense of NoSQL

Au boulot nous utilisons de plus en plus MongoDb, un système de gestion de base de données orientée documents suivant le mouvement NoSQL. Réalisant mon manque flagrant de connaissances sur le sujet, j’ai décidé de me documenter un peu et ai donc choisi de lire Making Sense of NoSQL en guise d’introduction sur le sujet.

Premier concept fort important: NoSQL ne veut pas dire «pas d’SQL», mais en fait “Not Only SQL”. Le livre couvre bien ce sujet et les différents types de base de données NoSQL. (Document store, key/value store, native XML database, etc.) Il indique bien que le NoSQL n’est pas un marteau doré et que comme toutes solutions il convient de l’utiliser pour résoudre le bon problème.

Ça reste un livre haut niveau. La seconde partie du titre, “For the managers and the rest of us”, nous l’indique. On parle par exemple souvent du fait que NoSQL est tellement plus rapide et tellement meilleur que le SQL et les base de données relationnelles dans certaines situations sans jamais expliquer pourquoi. Étant un gars assez technique, cet aspect m’a agacé. J’aurais aimé plus de profondeur.

Deuxième point agaçant, commun à plusieurs livres techniques, la proportion du contenu hors sujet. Je pense que je devrais créer une nouvelle métrique pour mes résumés de lecture: la PLS (proportion liée au sujet). Ça ne serait clairement pas une mesure absolue car ça reste à lié à l’interprétation, l’appréciation et aux attentes de chacun. Néanmoins, pour prendre le livre actuel comme exemple, où je m’intéresse au NoSQL, on consacre un chapitre entier à la programmation fonctionnelle. Pouquoi? J’avoue que s’il y a un lien avec NoSQL, je ne l’ai pas compris. Il y a aussi un chapitre consacré à la sécurité. C’est également discutable. Les pratiques de sécurité pour une BD NoSQL ne diffèrent pas vraiment avec les autres systèmes. Ce chapitre peut à être copié/collé sans grande modification dans des livres d’SQL, de conception d’application web ou autre. Donc pas assez lié au sujet principal pour moi. Je suppose que je n’ai qu’à sauter les sections qui ne me conviennent pas, mais j’ai toujours espoir qu’une seule phrase révélatrice vaudra, à elle seule, le temps passé dans le chapitre. Bref, j’estime la PLS de ce livre à 75%.

Est-ce que j’ai apprécié ce livre? Oui. Il a certes quelques faiblesses mais dans l’ensemble c’était une introduction décente sur le sujet. Je le recommande à ceux qui n’ont à peu près pas de connaissances sur le NoSQL. Pour ma part, je compléterai le manque de détails techniques par une prochaine lecture portant directement sur MongoDB.

MODIFICATION: À la fin de chaque chapitre il y a une section “Further reading” avec des URL vers des articles intéressants. Le hic c’est qu’aucun des liens ne fonctionne. Une simple recherche web permet toutefois de retrouver les articles sans trop d’efforts.

Making Sense of NoSQL Book Cover Making Sense of NoSQL
Dan McCreary, Ann Kelly,
Computers
Manning Publications
2013
286

Leave a Reply