Lecture: The Lean Startup

C’est lors d’une conversation à propos de nos lectures qu’un ami, Michel Billard, m’a recommandé de lire The Lean Startup. Travaillant moi-même dans une entreprise en démarrage le sujet m’a tout de suite accroché.

Sur un ton direct et parfois à la limite de l’arrogance, Eric Ries nous livre ses conseils sur comment voir les choses et agir en entreprise. Mon commentaire sur le titre: Bien que ce soit The Lean Startup, que vous soyez en entreprise en démarrage ou établie, tant que vous êtes dans le domaine de l’innovation, le contenu est hautement pertinent. C’est bien découpé, facile à lire et intéressant.

Un des concepts qui m’a marqué est celui des “vanity metrics”: ces métriques qui ont très peu de valeur, mais qui malgré tout influencent la prise de décision dans certaines entreprises. Un exemple: le nombre d’utilisateurs inscrits à un service. S’inscrire c’est facile, surtout pour un service gratuit, mais qui de ces inscrits se sert du service sur une base régulière? À quelle vitesse le nombre d’inscriptions augmente-t’il? C’est plutôt ça qui compte. (Pour d’autres exemples, consultez “You’re So Vain: 7 Meaningless Metrics That Only Feed Your Ego” de Forbes ou effectuez simplement une recherche.)

Petit bémol. Eric Ries se sert beaucoup d’exemples provenant de l’entreprise qui l’a propulsée au sommet: IMVU. Celle-ci offre un réseau social d’avatars 3D à quiconque souhaite s’y inscrire. (Et étonnamment elle affiche des “vanity metrics” dans sa section “About” tel que “130 million registrants” et “16 million items”. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais?) C’est ce que je considère comme le domaine idéal pour l’agilité et les conseils donnés dans le bouquin puisque le marché est à peu près le plus grand possible, c’est-à-dire que toutes les personnes qui ont un accès internet sont un client potentiel. Dans les domaines où le nombre de clients potentiels se compte en dizaines, la capacité d’appliquer certains des conseils mentionnés est plus limitée. Mais, même dans ce contexte, la lecture en vaut le coup.

Que vous soyez gestionnaire ou non, si vous souhaitez simplement améliorer votre esprit critique en entreprise, ce livre s’adresse à vous.

The Lean Startup Book Cover The Lean Startup
Eric Ries
Business & Economics
Random House LLC
2011
320

2 thoughts on “Lecture: The Lean Startup

  1. Si tu as aimé la section des vanity metrics, je crois que Lean Analytics couvre le sujet et beaucoup plus encore. C’est sur ma liste de lecture (et écrit par un collège!).

    Par rapport à son About, je crois qu’il y a là un aspect marketing, des chiffres qui frappent comme le million de users dans une compagnie. On peut utiliser les vanity metrics pour le “social validation” et les vraies metrics utiles pour faire croître la compagnie.

    Content que tu aies apprécié le livre.

    • Frank-Mich L'Heureux says:

      @Michel
      Pour le “about” tu n’as pas tort. Cependant je m’interroge sur le fait qu’une métrique soit acceptable pour la vente/marketing et pas pour la prise de décisions internes. L’achat/l’ahérence, c’est une décision du client. Pourquoi est-il plus acceptable qu’elle soit basée sur une “vanity metric”? Question de philosophie.

Leave a Reply